Parcours

Né au Puy en Velay en 1949, Dominique Kaeppelin, comme son père Philippe Kaeppelin, a consacré l’essentiel de son travail d’artiste à l’art sacré. C’est au sein des ateliers Couturier et Courtaud des Beaux-arts de Paris qu’il apprend les techniques de la sculpture et de la gravure. Il choisit de privilégier le bois, matériau à la fois humble et noble.

A travers la France et jusqu’en Guyane, ses œuvres monumentales (mobiliers liturgiques, retables, statues…) témoignent d’une recherche plastique, humaine et spirituelle approfondie.

Recherche qu’il mène également dans son travail plus personnel de bustes. Plusieurs séries, en bois, terre et bronze, ont été exposées en galeries et vendues à des particuliers.

Par ailleurs, à travers des stages de sculpture et de modelage organisés régulièrement, Dominique Kaeppelin souhaite faire partager ce savoir faire, né de l’étude plastique et anatomique approfondie de l’homme, tant dans le domaine du sacré, que dans les représentations profanes.